AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
FERMETURE DU FORUM
Vous pouvez cependant nous retrouver sur SCREW DESTINY, GOLDEN PALACE ou TACOSTOWN !! ♥

Partagez | 
 

 "on me voit, on me voit plus"[Carlisle&Dimitri]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: "on me voit, on me voit plus"[Carlisle&Dimitri]   Mer 1 Juil - 21:17


Au début, il a cru à une grosse blague. Genre le bon canular impossible à croire. Et pourtant, c'est arrivé. C'était le lendemain de l'obtention de son diplôme. Le voilà qu'il avait réussi, avec mention, qu'il était enfin Maître Dimitri Cooper, que son patron le gardait dans son cabinet. Qu'il avait donc enfin sa situation, qu'il allait pouvoir son avancée dans la vie active. Le plus beau c'est que Daphné avait également réussi! Et qu'ils avaient passé une super soirée en allant fêter leur réussite au restaurant. Tout allait vraiment bien. Dimitri se disait qu'il avait tout pour être heureux en ce moment. Un travail. Sa sœur à San Francisco. Une chérie qui était moins chiante que la première fois. Des amis en or. Bref, c'était tout bénéfique pour lui. Et il était agréable de savourer ces moments où tout pouvait aller bien. Pourtant, le lendemain, la nouvelle est arrivée. Le téléphone a sonné. Un numéro s'affichant. La mère de Carlisle. Elle appelait rarement. Sauf quand il y avait une urgence ou qu'il fallait aller chercher son fils à l'aéroport. Et là, en effet, il y avait une urgence. Mais c'était grave.
Dimitri a eu besoin de s'asseoir durant un instant. Il n'en croyait pas ses oreilles. C'est à peine croyable. Son meilleur ami a eu un souci pendant une mission. Il a été blessé. Et actuellement, il va être rapatrié à San Francisco. Mais il est dans le coma.

La nouvelle ébranle Dimitri, d'ordinaire inébranlable. Le premier réflexe a été de joindre Lily, de lui dire des mots apaisants et de même proposer de la voir ou de l'aider en quoi que ce soit. Mais en quoi d'ailleurs? Ce genre de choses ne peut trouver de solution en dehors d'attendre un signe de vie, une guérison. Les jours se sont succédés  aussi longs que stressants. Les nouvelles ont stagné et puis, il a fini par se réveiller. Un beau jour. Et le téléphone de Dimitri a donné de nouveau. Au bout du fil, Lily était effondrée.
Aveugle.
Carlisle ne pouvait plus voir.
Le coup fut dur et il l'est encore aujourd'hui. Son meilleur ami. Son frère avec qui, il a tout vécu. Aveugle. C'est un peu comme s'il s'était pris un coup de massue en pleine tronche. Il n'y a d'abord pas cru mais il n'a pas protesté et puis, Lily en pleurs était une chose assez convaincante. Maintenant, tout ce que Dimitri veut, c'est voir Carlisle. Et c'est par un lundi ensoleillé qu'il s'est donc rendu à l'hôpital où il s'y trouve encore. Il monte vers la chambre en question. Il porte un bouquet de fleurs dans ses mains. Il n'est pas devenu gay mais c'est de la part de Daphné. Il faut toujours apporter des fleurs qu'elle dit, ça apporte la joie. Sauf que bon, il ne peut même pas les voir. Mais au moins, il pourra sentir leur parfum. Arrivé dans la chambre, il a soudain une angoisse. Mais il s'arme de courage. Et il toque puis entre. Se raclant la gorge, il contemple son ami dans son lit, le regard un peu perdu cherchant les sons, et le réveil et de vouloir voir d'où provient le bruit.

« Hey Carlito... » Lui dit-il d'une voix entrecoupée par l'émotion. Putain, il a même mis son tee-shirt d'anniversaire mais il ne pourra même pas le voir de ses propres yeux.


Revenir en haut Aller en bas
Carlisle K. Fraser



∞ Date d'inscription : 24/04/2013
∞ Messages : 278

MessageSujet: Re: "on me voit, on me voit plus"[Carlisle&Dimitri]   Lun 6 Juil - 13:01

On me voit, on me voit plus
Dimitri ∞ Carlisle
Les yeux grands ouverts, je tente toujours de m'accrocher à quelque chose. Je n'ai rien d'autre à faire et je crois que c'est ce qui me permet de ne pas devenir totalement fou, ou le contraire. J'ai tenté de me lever mais le fait est que je suis trop épuisé et qu'avec a perfusion j'ai peur de tout débrancher. Je suis curieux de voir comment le monde est quand on a que l'ouïe et le toucher à disposition. Il faut dire que c'est mon monde maintenant. La prochaine fois je demanderais à l'infirmière de bien me montrer comme cela marche que je puisse marcher au lieu de rester dans cette chambre à broyer du noir (littéralement). Et puis, il semblerait que je dois m'habituer à marcher dans un monde sombre. Bon sang, comment  je vais faire pour me déplacer, je ne peux plus conduire du coup, je vais devoir prendre les transports en commun. Mais comment je vais savoir où descendre si je ne vois pas le paysage qui m'entoure. C'est tellement étrange, cette sensation de ne plus avoir le contrôle. J'ai toujours eu de l'admiration pour les personnes qui avançait, parfois beaucoup mieux que nous avec la vue. Enfin, quand je dis nous... je fais partir d'eux maintenant.
J'ai allumé la télé dans un réflexe qui ne sert absolument à rien maintenant, mais je crois que le son m'apaise, c'est comme si je n'étais pas seul. Lily a dû partir, je l'ai presque forcé d'ailleurs. Depuis combien de temps n'avait-elle pas eu une bonne nuit de sommeil, dans un lit autre que le mien. L'infirmière ne fut d'ailleurs pas très contente lorsqu'elle a trouvé Lily endormi dans mes bras, jugeant que je devais me reposer pleinement, dans un lit sans qu'on ne me dérange. Je ne suis pas spécialement d'accord, je l'ai d'ailleurs supplié de ne pas la réveiller et elle l'a laissé dormir encore quelques heures. Quand je lui ai demandé de rentrer, je sais que c'est à contre cœur qu'elle m'a écouté. Mais elle a besoin de se retrouver un peu seule, de prendre une douche, de se reposer pleinement, et moi aussi. Pas pour la douche, même si je crois que j'en aurais besoin, mais j'ai besoin de me retrouver seul. Je n'aime pas me montrer faible devant les gens, encore moins devant Lily. Ces quelques heures, je me le réserve pour pouvoir pleinement conscience de ce qu'il est en train de se passer. Je pense que cela est important pour pouvoir prendre sur moi et minimiser la chose afin que personne ne s'inquiète trop pour moi. Je sais que ce que je demande est impossible mais autant minimiser la donne plutôt que tout dramatiser.
Toc toc toc...
Je tourne la tête vers l'endroit du bruit, certainement la porte et fronce les sourcils. Je l'entends s'ouvrir et finalement une voix :
- Hey Carlito...
Ma nervosité cède place à un léger sourire. C'est fou comme les sons semblent décuplés et les efforts qu'on doit faire pour reconnaître les voix, mais fait est que certaine voix nous marquent plus que d'autres.
- Dimitri...
Je tente de me montrer fort, car j'ai clairement entendu que lui ne le vivait pas particulièrement bien. Je lui fais signe qu'il peut s'avancer, je n'arrive pas vraiment à savoir s'il le fait ou non, quel pas de lynx. En tout cas, j'agite toujours les pupilles à la recherche du moindre son pour le repérer, pour faire comme si je pouvais le voir, encore.
- Lily m'a dit qu'on était samedi, je suis désolé j'ai manqué ton anniversaire, je dis avec un sourire un peu contri. J'espère que tu as reçu mon cadeau ?
Et voilà que je m'inquiéterais presque de savoir s'il est arrivé à temps ou non... Comme quoi...
Code by Silver Lungs


"Wake me up"
'Cause maybe you're loveable and maybe you're my snowflake, and your eyes turn from green to gray in the winter I'll hold you in a cold place. And you should never cut your hair 'cause I love the way you flick it off your shoulder. And you will never know just how beautiful you are to me. But maybe I'm just in love when you wake me up...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "on me voit, on me voit plus"[Carlisle&Dimitri]   Sam 11 Juil - 15:14


Dimitri finit par entrer dans la chambre. Il a une certaine appréhension. Après tout, on ne sait jamais comment cela va se passer avec quelqu’un venant de perdre la vue. Il se dit qu’il vaut mieux faire attention à ce qu’il va dire. Peut-être va t-il prendre mal sa visite? Il est pourtant venu lorsqu’il était dans le coma. Mais quand même, ne sait-on jamais. Carlisle pourrait être furieux même s’il en doute honnêtement. Après tout, Lily lui en aurait certainement parlé, et puis, il le connaît trop bien pour être ainsi avec tout le monde. Ils en ont tellement traversé de moments dans leurs existences, ensemble. Les bons. Comme les mauvais. Aussi, ce jour-là, il est difficile pour le nouvel avocat d’entrer dans la chambre, d’entendre les bruits des machines, de voir ces murs blancs, ce lit aux draps blancs où son meilleur ami a été plongé dans le coma. Il a, cette fois-ci, les yeux grands ouverts. Il les voit en train de chercher d’où peut venir la source du bruit. Sans avoir la possibilité de trouver réellement l’endroit exact. C’est quelque chose qui est frustrant. Ca doit être tellement étrange comme sensation à vrai dire. Il essaye de comprendre, d’imaginer. Cela doit être l’une des pires choses au monde que de perdre la vue. Il ne va pas le lui dire, mais il en pense pas moins. Aussi, se contente t-il de murmurer son prénom. Parce qu’il ne peut faire que cela, qu’il est démoralisé au fond par tout ce qui vient de se produire. Ils se sont tous serrés les coudes comme ils ont toujours fonctionné. Le noyau s’est centré autour de Lily, sur le soutient qu’il pouvait lui donner en attendant d’avoir un signe de vie de Carlisle. Et puis, ce dernier s’est alors réveillé. Et il a fallu de nouveau s’entraider. Dimitri sourit quand il entend la voix de son meilleur ami prononcer son prénom. Il a l’air d’avoir le moral. Ou alors est-ce une façade? Il n’en sait rien. Il se contente de marcher à pas de loup comme s’il avait peur de faire trop de bruit, de simplement lui répondre: « Hey… Salut…  » Se contente-t-il de dire, ne sachant ce qu’il peut ajouter. un « ça va » risquerait d’être plus que déplacé. Il se sent un peu coincé. Heureusement que Carlito est là pour prendre la relève. On dirait presque que l’effet est inversé, que Dimitri est aveugle et que son ami vient lui rendre visite. Ce dernier, lui dit alors qu’il est samedi et qu’il a raté son anniversaire, tout en demandant s’il a bien reçu son cadeau.

Que son ami puisse se rappeler de tout cela malgré tout ce qu’il vient de traverser, le touche au plus profond de son âme. Il en est ému. Il a la gorge qui se noue. Un doux sourire, cependant, apparaît sur ses lèvres. Il n’y a plus le Dimitri avec sa grande gueule, de Dimitri avec son air bravache, juste un humain ayant failli perdre un frère de coeur. Qui a eu les larmes aux yeux en recevant le colis le jour même. Ce tee-shirt avec écrit « J’aime Daphy » sur le devant et « Mais j’aime encore plus Carlito » derrière. Ce fut le cadeau dévastateur quand la veille, Lily l’appelait pour lui dire qu’il est dans le coma. Il se contente de sourire de plus belle et de lui répondre: « Oui, je l’ai reçu. C’était un timing parfait. Je l’ai reçu le jour J et je n’y attendais pas!  » Il se met à rire légèrement et ajoute: « Il y a que nous deux pour se faire des cadeaux pareils!  » Depuis si longtemps qu’ils se connaissent, ils se sont toujours dit les choses avec une facilité déconcertante. Pourtant, là, Dimitri a un peu l’impression de marcher sur des oeufs. Il réfléchit avant de parler mais à peine arrivé, le voilà qu’il dit: « Daphy a beaucoup rigolé d’ailleurs! Enfin, tu verras, ma vengeance sera terrible!  » Lui dit-il avant de réaliser son erreur. De perdre le peu de superbe qu’il avait et de se mettre alors à balbutier: « OH! Merde… Non, je ne voulais pas dire cela… Je suis vraiment désolé…  » C’est vraiment pas évident, c’est d’autant plus compliqué qu’il ne veut pas lui faire de peine. Aussi, essaye t-il de changer vainement de sujet, mais tout ce qu’il trouve à dire d’intelligent est: « Je suis trop stupide moi… Enfin, sinon comment tu vas?  » Dit-il avant d’immédiatement se maudire pour ce qu’il vient de dire. Non mais quel couillon.


Revenir en haut Aller en bas
Carlisle K. Fraser



∞ Date d'inscription : 24/04/2013
∞ Messages : 278

MessageSujet: Re: "on me voit, on me voit plus"[Carlisle&Dimitri]   Dim 12 Juil - 23:30

On me voit, on me voit plus
Dimitri ∞ Carlisle
Je dois avouer que je suis content d'entendre que mon meilleur ami est là. Comment peut-il en être autrement. Je dois avouer que j'aurais aimé pouvoir encore le voir, faire des supers high five, quoi que si, on pourrait mais je pense qu'au début je le raterais plus souvent qu'autre chose. On aura de quoi rire au moins, c'est déjà ça. J'espère juste que le fait que je sois aveugle ne changera pas son comportement avec moi. Je reste le même, je suis juste un peu perdu et aveugle, surtout aveugle. Mais ce n'est pas le genre de nouvelle qui est facile que ce soit pour moi ou encore pour les proches. Ils doivent se demander comment réagir avec moi, que faire pour rendre tout cela plus facile. J'espère aussi qu'ils ne seront pas trop collant, même si cela va être difficile, surtout au début, je veux tout faire pour devenir assez autonome rapidement.
Alors qu'il arrive à côté de moi, je lui parle de son cadeau d'anniversaire. D'après ce que m'a dit Lily, j'étais dans le coma le jour de son anniversaire. J'aurais bien voulu au moins pouvoir lui téléphoner pour lui dire, en vrai j'aurais bien voulu être toujours en mission, on aurait fait un skype comme l'année dernière et ca aurait été super. Cela m'aurait motivé pour le mois à venir. Mais au final, tout ne se passe jamais réellement comme on le prévoit. Ca serait trop facile. En Syrie, j'arrêtais pas de parler de ce cadeau qui faisait bien rire mes camarades. Mais je n'étais pas présent pour son anniversaire. Savait-il pour moi ce jour là ? J'espère que non et qu'il a pu profiter pleinement de sa journée.
- Oui, je l’ai reçu. C’était un timing parfait. Je l’ai reçu le jour J et je n’y attendais pas!
Je souris grandement en ne cessant de me guider à l'aide de sa voix pour fixer quelque chose, lui je l'espère.
- Bien sûr que tu t'y attendais pas, c'est le but d'un cadeau gros bêta !
Je ne peux m'empêcher de rire avec lui alors qu'il reprend finalement la parole.
- Il y a que nous deux pour se faire des cadeaux pareils!
J'hausse les épaules.
- C'est parce qu'on est les meilleurs. Personne n'a des idées aussi géniales!
Non, il n'a pas changé avec moi et cela me réchauffe le cœur.
- Daphy a beaucoup rigolé d’ailleurs! Enfin, tu verras, ma vengeance sera terrible!
Il se bloque soudainement. Je l'entends, sa respiration se fait un peu plus rapide et la fin de sa phrase a été un peu plus aigu.
- OH! Merde… Non, je ne voulais pas dire cela… Je suis vraiment désolé…
Aïe... Non il n'aurait jamais dû relever ce genre de chose, c'est quand on les relève comme ça que ca devient beaucoup plus gênant. Je sais bien qu'on utilise le verbe voir pour tout et n'importe quoi.
- Je suis trop stupide moi… Enfin, sinon comment tu vas?
Je secoue la tête.
- Dimitri... Ce n'est pas grave tu sais. Je ne veux pas que tu changes parce que je ne vois plus. On utilise souvent les termes genre "tu vois" et tout... Ne relève pas ce genre de chose, tout va bien tu le sais.
Je sens qu'il a besoin d'être rassuré, qu'il ne sait pas vraiment quoi faire avec cette situation et je ne peux que le comprendre. Si cela lui était arrivé, comment j'aurais fait ? Comment j'aurais réagit ? Enfin, le fait est que je vais tout faire pour le rassurer.
- Je vais bien. Lily était avec moi, tu sais quoi, elle m'a même proposé de vivre avec elle ! Si j'avais su j'aurais certainement fait ça plus tôt.
Oui, une petite blague pour qu'il voit que cela n'est pas grave. Alors que je ris un peu je finis par perde un peu le sourire.
- Ca va être sympa... Tu m'aideras pour le déménagement d'ailleurs, c'est déjà tout prévu et je te laisse même pas le choix!
Ah, quel super meilleur ami je fais !
Code by Silver Lungs


"Wake me up"
'Cause maybe you're loveable and maybe you're my snowflake, and your eyes turn from green to gray in the winter I'll hold you in a cold place. And you should never cut your hair 'cause I love the way you flick it off your shoulder. And you will never know just how beautiful you are to me. But maybe I'm just in love when you wake me up...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "on me voit, on me voit plus"[Carlisle&Dimitri]   Mar 21 Juil - 6:05


Carlisle le rassure quand aux mots que tout le monde va employer. Il va avoir droit à du "t'as vu" "et tu vois" et il en passe des vertes et des pas mûres. On est jamais préparé à ce genre de chose. Et il doit dire que tout cela le rend bien malheureux. Ce genre de nouvelles, on ne s'y attend jamais. Et ça fout toujours une claque dans la figure. Et c'est presque Carlisle qui est obligé de le réconforter. C'est un peu le monde à l'enfer sans doute. Dimitri finit par lui sourire. Il ne va cependant pas lui prendre la main. Parce que ça fait gay et qu'il ne voudrait pas que Lily ou Daphné se ramène et les surprenne ainsi. Comment elles seraient trop surprises. Surtout Lily et son catholicisme débordant. Heureusement son meilleur ami change de sujet en apportant un peu de douceur dans ce monde de brute. Il lui apprend qu'il va emménager avec Lily. S'il est d'abord surpris par la soudaineté de l'acte, il finit, cependant, par en devenir content. « Mais c'est génial Carlito! Je suis vraiment content pour tous les deux! Lily c'est vraiment une fille bien et vous êtes vraiment fait l'un pour l'autre! » Lui dit-il avec un grand sourire. Il pense alors à un détail super important: « Du coup! Faudra que vous organisiez une crémaillère ou que vous nous invitez à venir manger chez vous! Ça va être rigolo! » La voix est ragaillardie par la bonne humeur que Carlisle transmet. Elle finit par s'imprégner chez Dimitri qui redevient jovial. Comme d'habitude. Ils sont pas meilleurs amis pour rien à vrai dire. Et durant toute l'après midi, des infirmières doivent venir leur dire de parler moins fort. Mais c'est difficile parce qu'ils sont morts de rire. Dimitri lui a raconté toute sa vie depuis la dernière fois qu'ils se sont vus. Le voyage en Italie. Les examens. Les résultats. La vie de couple avec Daphné. Bref, il a autant la parlote que Carlisle. Mais l'avantage c'est que ça leur fait du bien. Ça met du baume au coeur.

***

Après une bonne heure à jacasser, une infirmière vient alors avec une boîte en carton déclarant qu'il s'agit d'un appareil hors de prix qui servira pour Carlisle. Le docteur spécialiste viendra lui expliquer le fonctionnement. Mais apparemment ça servira à appeler, à envoyer des messages, à faire moult choses en fait. Une sorte de portable mais pour aveugles. Parce que franchement, Ca n'a rien d'un iPhone. C'est juste énorme et dégueulasse d'après les photos figurant sur la boîte. Une fois qu'elle part, Dimitri se lève alors de son fauteuil et prends donc la boîte et commence à l'ouvrir d'un air curieux: « Ça se voit qu'elle a jamais configuré une PlayStation comme nous, on a fait! Hum hum... Voyons donc comment ça marche!   » Dit-il tout en continuant l'ouverture. Puis il en exhibe un truc tout en braille, qui s'allume avec une petite musique. Et soudain une voix de femme qui résonne: Bienvenue. Merci de formuler votre choix. Pour vous enregistrer, dites "enregistrer". Il se met alors à rire et réponds alors: « Salut t'as une belle voix dis donc! » Répond-il avec un petit rire. Il lève les yeux vers son meilleur ami tandis que la voix féminine a répondu Je n'ai pas compris votre choix. Merci de bien vouloir répéter, Dimitri tend l'objet dans la main de Carlisle alors qu'il le tienne en main, qu'il puisse comprendre comment cela fonctionne. Enfin tendre est un bien grand mot, il le lui met directement dans sa mimine : « Tiens ma biche! C'est pour toi! Ça ressemble à Siri! Je suis sûre que tu dois pouvoir lui demander pleins de trucs bizarres! » Dit-il en ricanant tandis que l'autre voix répète: Je n'ai pas compris votre choix.


Revenir en haut Aller en bas
Carlisle K. Fraser



∞ Date d'inscription : 24/04/2013
∞ Messages : 278

MessageSujet: Re: "on me voit, on me voit plus"[Carlisle&Dimitri]   Dim 26 Juil - 19:38

On me voit, on me voit plus
Dimitri ∞ Carlisle
Cela me fait vraiment plaisir de retrouver mon meilleur ami. La dernière fois que l'on s'est parlé sur skype c'était il y a près de trois semaines. J'aimerais l'appeler une fois par semaine, comme Lily ou encore Elsa, mais le fait est qu'on n'a pas vraiment tout ce qu'on veut quand on est dans l'armée. Enfin, c'est un sacrifice qu'on sait et que j'accepte. Et puis, je sens qu'il n'est pas vraiment rassuré par ce que je suis en train de vivre. Je ne le suis pas spécialement non plus, seulement c'est mon rôle de le rassurer, je le sais, et j'en assume l'entière responsabilité. Histoire de calmer sa nervosité je lui parle de Lily, et du fait qu'on va habiter ensemble. Je ne pensais pas qu'elle me le proposerait avant qu'on se mari, mais elle veut prendre soin de moi, et je pense vraiment que c'est une bonne idée. Après tous les déplacements que j'ai pu avoir avec l'armée, c'est notre façon de se retrouver tout en restant dans les bonnes grâces de Dieu.
- Mais c'est génial Carlito! Je suis vraiment content pour tous les deux! Lily c'est vraiment une fille bien et vous êtes vraiment fait l'un pour l'autre!Du coup! Faudra que vous organisiez une crémaillère ou que vous nous invitez à venir manger chez vous! Ça va être rigolo!
Je pouffe de rire en hochant la tête.
- On pourra aussi fêter mon retour. Ca ferait une pierre deux coups tu penses pas ?
Comme ça, on ne s’apitoierait pas sur mon sort, on ferait juste la fête, comme on a pu le faire à chacun de mes retours de mission. Ca serait un retour normal et je pense que cela me ferait un bien fou de retrouver un peu de normalité.

***

Je ne sais depuis combien de temps on parle, mais le fait est qu'on nous interrompt. Le médecin me ramène le portable spécial aveugle qu'il m'a promis. Les touches sont un peu plus grosses et c'est à l'ancienne avec les chiffres. Imaginez ce que le tactile ferait avec moi, mes sms ne ressembleraient à rien ! Ça sera à la hold school, pour le c, j'appuis trois fois sur la touche 2 et ainsi de suite. Dès qu'elle part, je sens bien que Dimitri s'agite et il prend la boite pour fouiller dedans.
- La curiosité est un vilain défaut, tu sais, je souffle non sans rire.
- Ça se voit qu'elle a jamais configuré une PlayStation comme nous, on a fait! Hum hum... Voyons donc comment ça marche!
- Normalement, c'est fait exprès pour que, quand on m'appelle la sonnerie est le nom de celui qui m'appelle, genre "Dimitri, Dimitri, Dimitri..." un truc à vous rendre fou quoi !
- Bienvenue. Merci de formuler votre choix. Pour vous enregistrer, dites "enregistrer".
- Salut t'as une belle voix dis donc!
Je lève les yeux au ciel, gardant le sourire aux lèvres.
- Je n'ai pas compris votre choix. Merci de bien vouloir répéter
Il me met l'objet dans la main et je le touche doucement. Je sens les touches qui sont plus grosses, l'écran est aussi assez imposant. Un smartphone pour aveugles, ça doit avoir de la gueule.
- Tiens ma biche! C'est pour toi! Ça ressemble à Siri! Je suis sûre que tu dois pouvoir lui demander plein de trucs bizarres! 
- Je n'ai pas compris votre choix.
Je pouffe de rire.
- Moi si elle commence en ne comprenant pas, ça promet ! Euh... Je peux dire quoi moi... Enregistrer.
- Enregistrer. Pour enregistrer un numéro, dites oui.
- Oui.
- Pour enregistrer le prénom, dites le prénom de votre contact.
- Dimitri.
- Vous avez dit Dimitri ?
- Oui.
- Dimitri. Pour enregistrer son numéro, dites son numéro.
- Et bien j'avais besoin d'elle pour savoir que pour enregistrer ton numéro je dois pas donner ton adresse mail !
Enfin, en tout cas, tout ceci me fatigue déjà, elle est tellement longue à la détente. Je sens que ma patience va être mise à rude épreuve, mais ça tombe presque bien, j'ai rien d'autre à faire.
Code by Silver Lungs


"Wake me up"
'Cause maybe you're loveable and maybe you're my snowflake, and your eyes turn from green to gray in the winter I'll hold you in a cold place. And you should never cut your hair 'cause I love the way you flick it off your shoulder. And you will never know just how beautiful you are to me. But maybe I'm just in love when you wake me up...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "on me voit, on me voit plus"[Carlisle&Dimitri]   Lun 10 Aoû - 6:08


Dimitri sent que la patience de Carlisle est mise à rude épreuve, qu'il va falloir beaucoup de temps pour s'accommoder à tout cela. Ce n'est pas évident ce genre de situation. Tout doit être doucement en train de s'effondrer sans qu'il puisse être capable de retenir les murs s'écroulant. Heureusement, son ami peut compter sur lui. Le jeune avocat est prêt à tout afin qu'il se sente bien, et non pas biaisé pour avoir perdu la vue. Il fera tout pour que les choses s'arrangent du mieux qu'il peut. Déjà, c'est déjà une excellente chose d'avoir emménagé avec Lily. C'est une fille géniale et Dimitri l'apprécie beaucoup. Ils se connaissent depuis tellement longtemps. Et ils trouvent que son ami a beaucoup de chance. Et puis, ils ne sont pas tous seuls. Ils ont des amis sur qui compter, des gens qui les aiment. Aussi, il n'est absolument inquiet quand à leur avenir à tous les deux. D'ailleurs, le fait d'avoir perdu la vue n'a pas entaché le moral de son ami. Et l'heure est à l'essayage de la machine servant de téléphone et diverses fonctionnalités, la femme ne semble pas avoir inventé l'eau chaude. Elle semble d'ailleurs très stupide et souvent, sa voix séduisante retentit dans un magnifique « désolée, je n'ai pas compris votre choix. Merci de bien vouloir répéter. » Il faut souvent répéter. Son ami s'essaye à enregistrer son numéro de téléphone dans son répertoire et franchement, cela vaut le détour. C'est très bizarre. Et, pendant que Carlito s'évertue à répondre patiemment aux questions, Dimitri lui est plutôt partagé entre l'envie d'exploser de rire et son scepticisme concernant ce genre de technologie pour aveugle. De ce fait, à ce stade de cet après midi, il n'est bon qu'à enchérir ainsi: « Moi, je trouve que tu prononces mal mon prénom Carlito. Du coup, regarde... Elle prononce mal le -Tri. Faudrait le prononcer de manière un peu plus sexy comme Trrrrriiiii. Tu vois?! Di-mi-trrri. Un peu comme si je descendais d'une éminente famille de russe reconvertie dans la vente de biscuit parfumé à la vodka. Ou dans la commercialisation de bikini spécial hiver. Avec un slogan qui serait semblable à « Les yeux sont les mamelons du visage » » Dit-il en se mettant à rire franchement. Puis, il prend soudain l'appareil et ajoute alors: « Va te faire foutre! » Dit-il pendant que la voix féminine ajoute joyeusement: « désolée, je n'ai pas compris votre choix. Merci de bien vouloir répéter. »

Cet appareil c'est à se prendre la tête mais Dimitri y prend patience. Et de ce fait, avec l'aide du téléphone de Kit, il entreprend de l'aider à tout enregistrer. Les contacts. Les numéros. Même lui rajouter les numéros d'urgences. Tout cela prend un temps fou parce que la femme n'est absolument pas futée, qu'elle ne comprend rien à l'existence, ni même quand on lui parle et qu'elle mâche les mots de ce qu'on lui donne. Dimitri serait bien partant pour l'envoyer valser dans les limbes de sa boîte. Mais heureusement qu'il y a son meilleur ami, que c'est pour lui, et qu'ils rigolent comme des boudins sur cet appareil. Finalement, la journée finit par s'écouler. L'infirmière arrive en disant qu'il est temps pour lui de partir, que les visites sont bientôt finies. C'est vrai que le temps est passé à une allure des plus folles. Il n'a pas vu le temps défiler. C'est qu'il s'est senti bien avec Kit. Et que de toute façon, ça a toujours été ainsi. Amis d'un jour. Amis de toujours. Le jeune avocat finit par se redresser et se tient debout face à son pote avec son nouveau gadget. Il lui fait un sourire rayonnant avant de réaliser qu'il n'est même pas capable de le voir. Alors soit, il finit par se mettre doucement à rire: « Je suis en train de te faire un énorme fuck et tu ne le vois même pas! Je trouve cela magnifique! » Dit-il sur un ton taquin, avant de reprendre son sérieux... Parce que oui, ça lui arrive parfois: « En tout cas, merci mon ami pour cette excellente après midi. Je me suis vraiment bien amusée et j'ai hâte d'entendre, de nouveau, la voix de Marie-Chantal. » Ajoute-t-il en évoquant le téléphone sophistiqué. Un dernier sourire et un dernier au revoir et il finit par quitter la chambre de Carlisle.


FIN



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "on me voit, on me voit plus"[Carlisle&Dimitri]   Aujourd'hui à 2:03

Revenir en haut Aller en bas
 
"on me voit, on me voit plus"[Carlisle&Dimitri]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un retraité se voit supprimer sa pension au motif... qu’il est mort"!
» Base lissante prep+prime, ça lisse mais ça se voit?!
» Comparaison poussette/portage ; ce que voit bébé !
» on ne voit bien qu'avec le coeur... Saint Exupéry
» [PHotos]Lady Gaga en promo à Bruxelles ... Oups, on voit tout  !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: San Francisco General Hospital-
Sauter vers: