AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
FERMETURE DU FORUM
Vous pouvez cependant nous retrouver sur SCREW DESTINY, GOLDEN PALACE ou TACOSTOWN !! ♥

Partagez | 
 

 une opération ? on peut en discuter peut-être ? ▬ harper ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: une opération ? on peut en discuter peut-être ? ▬ harper ♥   Sam 11 Juil - 14:59

Le verdict était tombé quand Nathaniel m'avait forcé à aller aux urgences de San Francisco. Tassement des vertèbres L1L2, L3L4 et L4L5 En gros tassement ça veut dire fractures. Donc en fait j'avais trois fractures. Ce n'était pas une bonne nouvelle parce qu'il allait falloir qu'on m'opère à nouveau et je ne voulais pas en entendre parler. Enfin, si mais pas maintenant. Je devais partir en croisière, je devais m'amuser un peu et mon corps me lâchait. Je supportais quand même pas mal la douleur même si le lendemain de ma chute je n'avais plus pu bouger de mon canapé. Depuis j'étais sous antidouleurs, sous cortisone, bref je me soignais mais l'infirmière avait tenu à me donner la carte d'un chirurgien parce que d'après elle, je devais quand même aller la voir. Après trois jours de réflexion, je me décidais à appeler son secrétariat. Je tombais sur une secrétaire très gentille qui me donna un rendez-vous pour l'après-midi même. J'allais donc demander à mon chef adoré si je pouvais prendre mon après midi pour un rendez-vous médical. On marchanda cela en gâteau et je lui devais donc quatre gâteaux ce qui me semblait assez correct. Je me rendais donc à l'hôpital et je m'asseyais dans la salle d'attente. Mon tour arriva une demi heure plus tard et j'étais assez étonnée de voir que le médecin était très à l'heure voir même en avance. On m'avait recommandé le docteur McNulty. Je ne la connaissais pas et j'avais donc écouté le conseil. Je me levais dès que l'on prononça mon nom. Je m'asseyais sur la chaise en face du bureau et je vis mes radiographies affichées. Ouais en fait c'était super moche un tassement de vertèbre. En plus avec les plaques et les vis eu j'avais déjà en moi ça n'aidait en rien du tout. Je soupirais et quand je vis le médecin je lui dis rapidement.

« Je sais ce que sont les tassements de vertèbres j'en ai déjà eu plein. Le seul truc que je veux vous demander c'est si ça peut attendre jusqu'à fin août parce que là je n'ai pas vraiment le temps de m'occuper de moi. »

Enfin plutôt je n'avais pas envie du tout. Je voulais juste qu'on me dise oui, que l'on fixe une date et que je me barre le plus vote possible de ce bureau.

« Oh et si vous avez besoin de moelle épinière durant l'opération, il faudra en demander au laboratoire. Mon père n'est pas compatible et ma mère a déserté à ma naissance donc voilà. »

C'était peut être des mots durs mais en même temps c'était la stricte vérité. Je me rasseyais en face du bureau et je regardais le médecin. Elle semblait si jeune. Peut être que je devrais changer de chirurgien finalement.


Dernière édition par Samantha Flanaghan le Dim 26 Juil - 13:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: une opération ? on peut en discuter peut-être ? ▬ harper ♥   Sam 11 Juil - 17:18



une opération ? on peut en discuter peut-être ?


Aujourd’hui, je m’occupais des consultations car je n’étais pas de garde, De temps en temps, ça faisait du bien de ne pas devoir agir dans l’urgence et de favoriser, en quelque sorte, le côté relationnel avec les patients. Avant de débuter les consultations, j’avais dégusté un muffin myrtille ainsi qu’un café latte à la cafétéria. De quoi me mettre en marche pour la journée qui m’attendait. Ma première consultation fût un jeune homme de quatorze ans. Il avait une fracture du tibia et j’avais choisi de lui poser son plâtre même si l’infirmière aurait pu le faire. Je savais qu’il se sentait mal à l’aise avec les gens qu’il ne connaissait pas. Or, nous nous étions déjà vus auparavant alors je préférais m’en occuper. Rien que quand il franchit la porte, il ne fût pas difficile d’identifier son mal. Je l’aidais à s’installer avec l’aide d’une infirmière sur la table d’auscultation. Je faisais ce que j’avais à faire tout en le rassurant, en m’intéressant à lui, en lui demandant quel métier il souhaitait exercer plus tard. Ainsi, je faisais diversion et il ne pensait pas à ce que j’étais en train de faire. Teddy, je vais devoir laisser sécher pour que le moule prenne bien la forme de ton mollet. Comme ça, on pourra vraiment te proposer quelque chose d’adapté à ta morphologie. Surtout, évites de bouger le plus possible. Sinon, il faudrait tout recommencer. D’accord ? Il acquiesça d’un hochement de tête. Katie va rester avec vous et répondra à toutes vos questions si jamais vous en avez. A ce moment-là, je gratifiais la mère d’un large sourire qui se voulait rassurant. Je n’avais pas d’enfant mais je me doutais que ça devait être déroutant et difficile de ne pas pouvoir soulager son enfant. Je fis un signe à Katie pour lui parler dans un coin. Katie, j’ai d’autres consultations. Je te laisse donc avec eux. Tu laisses sécher encore un quart d’heure par sécurité, d’accord ? Précises bien qu’il faut être vigilent pendant 24 à 48h car c’est là qu’il aura obtenu sa solidité définitive. Elle connaissait son boulot, elle était plus âgée que moi mais je préférais lui redire car j’étais consciencieuse et rien ne changerait ça. Je leur dis au revoir afin de me rendre dans une autre salle de consultation.

Les radiographies de la prochaine patiente étaient déjà affichées quand j’entrais dans la pièce. Tassement des vertèbres L1L2, L3L4 et L4L5. C’était pas jojo à voir mais surtout, ce devait être très douloureux. Je m’assis aussitôt derrière le bureau après avoir observé les radios. J’ouvris le dossier de la patiente et mon cœur rata un battement. Samantha Flanaghan… Non, je devais avoir mal lu, ce ne pouvait pas être Sam. Je fermais le rabat pour le rouvrir mais non, ce n’était pas une erreur. C’était bien Samantha, ma demi-sœur qui ne le savait pas et qui m’avait surprise avec son copain. Mais elle ne m’avait pas bien vue puisqu’elle ne m’avait pas reconnue quand on s’était recroisées ensuite. Autant dire que la situation était plus que compliquée et qu’à cet instant, je ne savais plus trop quoi faire. Prends une profonde respiration. C’est une patiente comme une autre. Tu es là pour faire ton boulot. Pas pour te laisser dépasser par tes émotions. Je bus la dernière gorgée de mon café, comme désespérée qu’il s’agisse de la dernière d’ailleurs. J’appelais l’accueil pour leur dire de la faire entrer. Elle avait deux couloirs à traverser avant de franchir la porte. Je comptais dans ma tête, comme si c’était le compte à rebours d’une bombe. A peine avait-elle franchi la porte qu’elle cherchait des excuses pour ne pas se faire opérer. Sa réaction m’amusa quelque peu. Bonjour à vous aussi, Mademoiselle Flanaghan. Ou Samantha ? Comme vous voulez. Pas le temps de s’occuper d’elle. On va dire qu’elle n’était pas du genre à s’occuper d’elle de toute manière. Du genre, jamais. Comme si tout son entourage passait avant elle et que ça lui convenait comme ça. Sauf que des situations telles que celle-là n’étaient pas à prendre à la légère. Ecoutez, Samantha. C’est bien le fait qu’il ne s’agisse pas de la première fois qui me pose problème… Je vois sur votre dossier que vous êtes pompier. Pas de quoi ménager votre dos en attendant l’opération… Qu’est-ce qui pourrait me prouver que vous seriez prête à calmer le jeu jusqu’à l’opération si j’accepte d’attendre fin août comme vous le voulez ? Attendre un peu, c’était possible bien que quelque peu risqué. J’avais besoin qu’elle me prouve qu’elle prendrait un minimum soin d’elle et qu’elle serait vigilante durant les interventions. Ou alors, je devais l’interdire de se rendre sur les interventions. Mais ça, ce serait probablement pire que d’être complètement arrêtée. Un arrêt, ça passe comme des vacances. Tandis qu’une exemption de service externe, c’est carrément tendre la carotte sans pouvoir la croquer. Je me contentais d’attendre sa réponse, réfléchissant toutefois à la solution que nous pourrions trouver. Je vois que vous connaissez parfaitement la procédure… Pour la moelle épinière, il faudra faire d’autres tests et peu de temps avant l’opération pour savoir si nous en avons besoin… Mais vous devez probabelement déjà le savoir également. Quand elle parlait de notre mère ainsi, j’eus un pincement au cœur. Ma mère avait été la personne la plus importante dans ma vie. Pourtant, elle avait mal agi en abandonnant Samantha à l’époque. Si j’avais été à sa place, j’aurais probablement réagi de la même manière. Mais le fait qu’elle était décédée ne faisait que rendre sa réaction plus difficile à digérer pour moi.


made by pandora.





Dernière édition par Harper McNulty le Jeu 23 Juil - 19:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: une opération ? on peut en discuter peut-être ? ▬ harper ♥   Mar 14 Juil - 18:03

J'attendais que le médecin arrive et je soupirais. Je détestais les hôpitaux et plus tôt je serai partie, mieux je serai vraiment ! J'allais m'asseoir en face du bureau de mon médecin quand elle arriva. Bonjour à vous aussi, Mademoiselle Flanaghan. Ou Samantha ? Comme vous voulez. Je souriais. « Samantha c'est bien. » Je l'écoutais alors attentivement. Je n'avais rien à faire d'autre de toutes les façons. Il fallait que je crois en moi peut être que je pourrai éviter l'opération. Si je faisais attention ou qu'elle me donnait un traitement pour la douleur passagère j'étais certaine que ça passerait. Elle semblait par contre beaucoup plus sceptique et je perdais peu à peu mon sourire. Ecoutez, Samantha. C’est bien le fait qu’il ne s’agisse pas de la première fois qui me pose problème… Je vois sur votre dossier que vous êtes pompier. Pas de quoi ménager votre dos en attendant l’opération… Qu’est-ce qui pourrait me prouver que vous seriez prête à calmer le jeu jusqu’à l’opération si j’accepte d’attendre fin août comme vous le voulez ? Je soupirais. Je ne l'écouterai pas mais il faudrait que je sois convaincante à cet instant pour arriver à mes fins. Allez Samantha crois en toi. « Il y a peut être un autre moyen que l'opération non ? C'est souvent la solution de dernier recours qu'on prendre et pas l'inverse non ? » Je me mordais les lèvres et j'espérais vraiment qu'elle me dirait que oui il y a une autre possibilité parce que je ne voulais pas retourner sur le billard. Je savais exactement ce qu'il s'y passait et je n'étais pas du tout à l'aise avec cela. Je perdais peu à peu  mon sourire. Je m'enfonçais un peu dans ma chaise. Je n'étais pas bien du tout. J'avais chaud et je sentais mes mains trembler. Je vois que vous connaissez parfaitement la procédure… Pour la moelle épinière, il faudra faire d’autres tests et peu de temps avant l’opération pour savoir si nous en avons besoin… Mais vous devez probablement déjà le savoir également. J'acquiesçais. Je connaissais parfaitement la procédure un peu trop même. Je me redressais quand même un peu quand mon téléphone sonna. J'avais oublié de le mettre sur vibreur. Je rougis et je décrochais rapidement pour dire à mon père que je ne pouvais pas lui parler et que je le rappellerais. « Désolée... Mon père s'inquiète beaucoup pour moi. Je n'ai plus que lui et il n'a plus que moi donc on prend soin l'un de l'autre. » Je souriais à mon médecin et je reprenais un peu d'aplomb. « Alors que pouvez-vous me proposer ? » J'avais peur de sa réponse mais je n'avais pas le choix présentement.


Dernière édition par Samantha Flanaghan le Dim 26 Juil - 13:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: une opération ? on peut en discuter peut-être ? ▬ harper ♥   Jeu 23 Juil - 19:07



une opération ? on peut en discuter peut-être ?


Alors que je lui avais demandé comment elle souhaitait que je l’appelle. Samantha, c’était parfait. Toutefois, je ne pouvais nier le fait que c’était très étrange pour moi de l’avoir comme patiente. Après tout, elle ne savait pas pour l’instant que nous étions demi-sœurs. Et que, par-dessus le marché, j’avais couché avec son copain. Qui vivait toujours avec elle… Qui était toujours son copain… Plus ou moins. Enfin soit. Ce n’était pas du tout le moment pour ressasser tout ça et même loin de là ! Je me reconcentrais sur son cas. Je me doutais bien que l’idée de laisser son boulot de côté pendant un temps ne lui plairait pas. C’est parfaitement normal quand on est passionnés par ce que l’on fait et ça semblait bien être sa situation. Je vis sa bonne mine se diminuer. Elle n’était pas très enjouée par mon point de vue. Evidemment. Il y a peut être un autre moyen que l'opération non ? C'est souvent la solution de dernier recours qu'on prendre et pas l'inverse non ? Je voyais bien qu’elle cherchait à me convaincre car elle n’avait nulle envie que je la dispense de travail. Ou plutôt que je la punisse en l’interdisant d’aller bosser. Oui, l’opération était la situation de dernier recours. Mais je doutais intérieurement. Avait-on vraiment le choix ? N’était-ce pas trop risqué de tirer sur la corde et de croiser les doigts en espérant qu’elle n’empire pas sa situation ? Alors que j’étais encore en train de cogiter, un téléphone se mit à sonner. Je crus un instant qu’il s’agissait de mon portable mais mon doute fut effacé quand je la vis couper le sien. Désolée... Mon père s'inquiète beaucoup pour moi. Je n'ai plus que lui et il n'a plus que moi donc on prend soin l'un de l'autre. J’eus un léger sourire en imaginant son père, bien que ses paroles sur maman m’affectèrent quelque peu. Elle avait été si bonne pour moi mais avait lâchement abandonné Samantha. Je le savais et je ne saurais la juger pour ça. Elle avait tout à fait le droit de nourrir une certaine rancœur envers elle. Je comprends très bien. J’ai perdu ma mère il y a deux ans. Et, même si mon frère vit avec mon père pour l’aider, c’est souvent moi qu’il l’appelle quand il a besoin d’un conseil. Car j’ai la sagesse féminine, comme il dit. Je ne retins pas un léger rire qu’elle sembla partager. Alors que pouvez-vous me proposer ? Je soupirais légèrement avant d’enfin lui répondre. Ecoutez. L’unique alternative est que je vous prescrive des anti-douleurs dont il ne faut évidemment pas abusé. Enfin vous savez très bien tout cela de toute façon hein. Donc deux cachets toutes les six heures si la douleur persiste. Mais faites bien attention aux six heures entre les prises, d’accord ? Après lui avoir exposé cette alternative, je sortis mon carnet d’ordonnance afin de rédiger la sienne. Beaucoup de médecins utilisent l’informatique mais j’avais toujours eu un penchant pour un bon carnet et un stylo.



made by pandora.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: une opération ? on peut en discuter peut-être ? ▬ harper ♥   Dim 26 Juil - 11:29

L'idée d'avoir une nouvelle opération m'angoissait fortement. Je ne pouvais pas vivre ça seule et je venais de jeter tout simplement George. Pourtant il avait toujours été là pour moi et il me le prouvait une nouvelle fois. Il était resté et il m'avait demandé de le tenir au courant.  Je lui expliquais alors que mon père ne voulait pas me perdre. Nous avions déjà eu nos lots d'ennuie. J’espérais que nous puissions être heureux maintenant. « Je comprends très bien. J’ai perdu ma mère il y a deux ans. Et, même si mon frère vit avec mon père pour l’aider, c’est souvent moi qu’il l’appelle quand il a besoin d’un conseil. Car j’ai la sagesse féminine, comme il dit. » J'acquiesçais. C'était bien vrai. Les hommes ne pouvaient se passer de nous. J'eus quand même un petit pincement au cœur quand elle parla de sa mère. J'avais toujours eu ce manque au fond de moi même. Même si pour moi ma mère n'était qu'une garce qui avait abandonné son mari mais surtout sa fille. Je lui souriais tout de même. « Il a au moins eu la chance d'avoir sa femme à ses côtés. Nous avons toujours été seuls avec mon père. Ma mère ou plutôt ma génétrice devait être quelqu'un de bien mais nous ne devions pas être assez bien pour elle. » J'ironisais mais c'était toujours ce que j'avais pensé d'elle. C'était une belle garce rien de plus. Cependant je n'avais aucune haine envers elle. C'était juste comme ça après tout. Je lui demandais si je pouvais passer par autre chose qu'une opération. Je voulais reculer l'échéance au plus loin possible. J'avais juste envie d'être bien. J'allais retrouvé George et je ne voulais pas lui refaire vivre ce qu'on avait déjà vécu. J'attendais sa réponse avec impatience. « Ecoutez. L’unique alternative est que je vous prescrive des anti-douleurs dont il ne faut évidemment pas abusé. Enfin vous savez très bien tout cela de toute façon hein. Donc deux cachets toutes les six heures si la douleur persiste. Mais faites bien attention aux six heures entre les prises, d’accord ? » Je soupirais de soulagement. Je lui souriais et je sautillais limite sur place. « Je vous promets de faire attention ! Merci pour tous ! Je ne voulais vraiment pas retourner sur la table d'opération. » Je riais un peu et j'attendais qu'elle finisse son ordonnance. J'étais vraiment heureuse. En fait j'aurais presque pu la prendre dans mes bras pour l'embrasser tellement j'étais heureuse. J'attrapais mon téléphone et je pianotais rapidement un SMS à George puis à mon père pour leur donner mes résultats. "Merci pour l'ordonnance docteur McNulty..." Je fronçais un peu les sourcils en sortant du cabinet. McNulty ça me disait quelque chose... Je trouverai d'où j'ai entendu ce nom. Samantha la warrior était de retour !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: une opération ? on peut en discuter peut-être ? ▬ harper ♥   Aujourd'hui à 2:04

Revenir en haut Aller en bas
 
une opération ? on peut en discuter peut-être ? ▬ harper ♥
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Peut-on congeler du tiramisu?
» Peut-on utiliser plusieurs pierres en meme temps?
» Miel pendant la grossesse ?
» peut on manger du hareng frais ou cuit fumé??
» peut on mettre un kiddy sur un siège dos route?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: San Francisco General Hospital-
Sauter vers: